Producteur bio de plantes aromatiques et médicinales
fiche technique Lavande matheronne
Plante : Lavande/ Variété : matheronne
Nom latin : Lavendula angustifolia
Tarif en minimotte: c
Tarif en racines nue: e

Conseils techniques

FAMILLE : Labiées.

DESCRIPTION : Sous-arbrisseau, très aromatique apprécié des abeilles, à l'apparence de petit buisson. Nombreux rameaux dressés, portant des feuilles sessiles, entières, oblongues et lancéolées. Les rameaux floraux naissent à l'aisselle des feuilles et sont longuement nus sous les épis de fleurs bleu pâle, bleu foncé ou violacées. On distingue les Lavandes de population (lavandes fines : carla et rapido) des lavandes clonales dont les plus courantes sont la Maillette et la Matheronne. Les lavandes de population ont une qualité d'huile essentielle dite fine, alors que les lavandes clonales ont une huile essentielle typée.
La lavande Matheronne est une lavande clonale issue de sélections.
Elle a été spécialement sélectionnée pour sa tolérance au déperrissement à phytoplasme, son rendement et la qualité de son huile.

L'association de l'huile essentielle de Lavande matheronne à celle de la Lavande maillette donne une huile essentielle quasiment identique à l'huile essentielle de Lavande fine population.

HABITAT ET CULTURE : Originaire de France et de l'ouest du bassin méditerranéen, la lavande est cultivée partout dans le monde, comme plante ornementale et pour son essence. 

CONSTITUANTS :

  • Huile essentielle (jusqu'à 3%), incluant une quarantaine de composants, dont acétate de linalyle (30 à 60 %), cinéol (10 %), linalol, bornéol, lavandulol et acétate de lavandulyle.
  • Flavonoïdes
  • Tanins
  • Coumarines

MODE DE REPRODUCTION : Par bouture au printemps, racines nues et à l'automne, minimottes.

TYPE DE SOL : La Lavande officinale pousse naturellement sur les montagnes et les plateaux rocailleux calcaires des massifs méridionaux, au-dessus de 700 m. La lavande clonale a été spécialement sélectionnée pour son aptitude à se cultiver en plaine avec de bons rendements, mais la matheronne a également de bon rendement en altitude

EXPOSITION : Les lavandes sont des plantes qui poussent naturellement à l'ubac, mais la culture est possible sur la majorité des expositions.

MALADIES ET RAVAGEURS :Le dépérissement de la Lavande est dû, dans beaucoup de cas, à la cicadelle (Hyalesthes obsoletus) qui transmet le Stolbur (phytoplasme) (voir nos pages sur le dépérissement). Détruire les plantes atteintes et brûler. Dans les sols humides, à tendance argileuse, la Lavande peut craindre l'asphixie racinaire. La Lavande est convoitée par divers insectes ravageurs : Cecidomyie de la lavande et du lavandin, Arima marginata, chenilles tordeuses, arpenteuses...
Attention à la provenance des plantes ; afin de garantir l'état sanitaire du plant : plantez du plant sain certifié et garanti indemne.
La matheronne fait partie des lavandes tolérantes (elle supporte mieux la maladie à phytoplasme du stolbur)

IRRIGATION : La Lavande fait partie des plantes "non irriguées". En première année néanmoins, il est souhaitable d'apporter plusieurs fois de l'eau pour assurer une bonne reprise.

PLANTATION : La plantation a lieu de novembre à mars pour les racines nues et d'avril à mai pour les minimottes. Les espacements sont de 0,50 sur le rang et 1,50 à 2 m entre les rangs selon les largeurs d'outils tracteur. Soit une densité d'environ 12 000 plants /ha.

RECOLTES ET RENDEMENTS : Les hampes florales sont cueillies en été , puis séchées ou distillées afin d'en extraire de l'huile essentielle. Rendement moyen de 35kgs HE/ha, allant de 20 à 45kgs.

Pépinières Biotop
Stéphanie Allegret
Hameau de Luzerand 26410 Menglon. 04 75 21 89 77 / 06 82 61 94 43
stephanie@biotop-aromatiques.com